540e6b43-2668-37f2-97d7-f8c29fced0a8

[Rénovation énergétique] Financer vos nouvelles fenêtres – Revue des aides de l’Etat 2020

Il existe de nombreuses aides à destination des ménages français pour les inciter à rendre leur logement moins gourmand en énergie. (à la date où nous publions, l’Etat n’a pas encore précisé les nouveaux barèmes et montants pour MaPrimeRenov à partir du 01/01/2021. Nous republierons une mise à jour pour le préciser quand l’information sera disponible).

Rénovation énergétique : à quoi ça sert ?

Améliorer la performance énergétique de votre logement permet  de :

  • Se sentir mieux dans un logement plus confortable
  • Réaliser des économies sur les factures d’énergie et donc limiter l’émission de gaz à effet de serre.
  • Valoriser son bien immobilier en assurant sa revente

 

Il existe de nombreux dispositifs d’aides. Nous allons ici détailler les principaux dispositifs d’aide à la rénovation énergétiques :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • MaPrimeRénov’
  •  L’éco-prêt à taux zéro
  • La TVA à taux réduit

Depuis le 1er janvier 2020, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) disparaît progressivement au profit d’une nouvelle prime pour les travaux de rénovation énergétique : MaPrimeRénov’.

Quel que soit le dispositif d’aide retenu, il est nécessaire de passer par un professionnel certifié RGE, «Reconnu Garant de l’Environnement ». Ce label identifie les professionnels répondant à des critères de qualité exigeants et contrôlés par des organismes conventionnés.

 

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique

Le CITE permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses effectuées pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique de son logement.

Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt ou si le particulier effectuant les travaux est non-imposable, l’excédent donnera lieu à un remboursement.

En 2020, le CITE consiste surtout à un crédit d’impôt forfaitaire et soumis à conditions de ressources.

Quel est le montant de l’aide ?

Le Crédit d’Impôt est dorénavant un montant forfaitaire de 40€ par équipement dans le cas de changement de fenêtres ou portes-fenêtres. Il est uniquement accordé aux ménages aux revenus intermédiaires.

Attention ! Sur une période de 5 ans (du 01/01/2016 au 31/12/2020), un montant maximum de crédit d’impôt est prévu. Un contribuable ne peut dépasser 2 400 € de crédit d’impôt pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, et 4 800 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 120 € par personne à charge.

Quels sont les travaux concernés par le crédit d’impôt ?

En 2020, le CITE est accessible pour l’achat et la pose de “matériaux d’isolation thermique des parois vitrées” en remplacement de parois en simple vitrage.

Ces travaux doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel certifié RGE.

Pour le cas des menuiseries extérieures, les performances des équipements éligibles restent prises en compte :

La transition entre le CITE et MaPrimeRénov s’effectue de la sorte :

(source UFME)

 

Qui peut en bénéficier ?

Il faut remplir les conditions suivantes:

  • Être propriétaire de son habitation principale dont la construction est achevée depuis au moins 2 ans.
  • Les travaux engagés doivent avoir été payés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020.
  • Les travaux doivent avoir été réalisés par un artisan reconnu garant de l’environnement (Professionnel RGE).
  • Dans le cas de changement de fenêtres, il doit s’agir d’un remplacement de simple vitrage en double vitrage.

Quelles sont les conditions de ressources pour bénéficier du CITE ?

  • Depuis le 1er janvier 2020 :
    • Le CITE est remplacé par MaPrimeRénov’ pour les ménages modestes et les plus modestes, suivant des conditions de ressources et la région d’habitation.
    • Le CITE est maintenu pour les ménages intermédiaires, sous réserve de plafonds de ressources dépendant du quotient familial.
  • À partir du 1er janvier 2021 :
    • Le CITE sera définitivement supprimé.
    • La prime MaPrimeRénov’ sera accessible à tous les ménages.

(source UFME)

Quelles sont les démarches à effectuer pour bénéficier du CITE ?

Pour justifier auprès de l’administration fiscale de ce crédit d’impôt, vous devez garder la facture de l’entreprise qui a réalisé les travaux.

Cette facture doit comporter :

  • le lieu de réalisation des travaux ;
  • la date de la visite préalable au cours de laquelle l’entreprise qui a réalisé les travaux a validé leur adéquation au logement ;
  • la nature, la désignation et le montant des travaux ;
  • la part « fourniture des matériels, TVA comprise » ;
  • la mention que les matériaux ont été posés en remplacement de parois en simple vitrage ;
  • la mention du signe de qualité RGE dont l’entreprise est titulaire correspondant à la nature des travaux effectués ;
  • les caractéristiques techniques, les critères de performance des matériaux ou équipements et les normes d’évaluation des performances ;
  • pour les matériaux et équipements de protection contre les rayonnements solaires, les surfaces d’isolants ou de capteurs solaires thermiques mises en œuvre et la mention de la surface en m2 des parois protégées ;
  • La date de paiement définitif de la facture auprès de l’entreprise ayant réalisé les travaux.
A noter : le CITE reste cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

 

 

Le dispositif MaPrimeRénov’

Initialement, le dispositif MaPrimeRénov’ s’adressait aux propriétaires occupants modestes pour leur habitation principale (maison individuelle ou appartement) située en France métropolitaine et en Outre-mer. Pour en bénéficier, le logement devait être achevé depuis au moins 2 ans.
Néanmoins, alors que ce dispositif d’aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200.000 ménages modestes, à date, très peu de ménage en ont profité (25.000).
Devant des résultats bien plus bas qu’attendus, le gouvernement a annoncé en juillet 2020 que MaPrimeRénov’ serait finalement étendue dès 2021 à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.

A partir du 01/01/2021, tout le monde pourra prétendre à MaPrimeRenov’.

Dans ce contexte, le budget de l’Etat dédié aux aides à la rénovation énergétique des logements sera revu à la hausse, et devrait être «bien supérieur au milliard d’euros», selon les premières estimations de la Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, Emmanuelle Wargon.

A travers cette revalorisation, le gouvernement affirme qu’il mise sur la rénovation énergétique pour relancer l’économie, éradiquer les 7 millions de passoires thermiques sur le territoire (étiquettes F ou G), et limiter les émissions de CO2.

 

Quels sont les plafonds de l’aide ?

Le montant de la prime varie en fonction des matériaux et des équipements éligibles dans la limite d’un plafond de 20000 € pour des travaux sur un logement et pendant une durée maximale de 5 ans.

Le guide du ministère de la Cohésion des territoires présente de manière détaillée la liste des travaux éligibles à la prime ainsi que le montant de prime forfaire par type de travaux. Les montants de prime peuvent se cumuler pour un même logement, toujours dans la limite du plafond de 20000 €.

Vous pouvez le télécharger ci dessous pour plus d’informations :

Ma PrimeRénov : le guide [PDF – 994,6 Ko]

 

Est il possible de cumuler MaPrimeRenov’ avec d’autres aides ?

En effet, il est possible de cumuler MaPrimeRénov’ avec d’autres aides à la rénovation énergétique telles que les Certificats d’économie d’énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro, le chèque énergie ou encore des aides
proposées par les collectivités locales.
En revanche, MaPrimeRénov’ n’est pas cumulable avec l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’Anah.

 

Quelles sont les démarches à effectuer pour bénéficier de MaPrimeRenov’ ?

1- En premier lieu, il est nécessaire de créer un compte sur maprimerenov.gouv.fr : il faudra donner des renseignements sur les travaux et télécharger des pièces justificatives
2. Le dossier est vérifié et l’Anah confirme (ou demande plus d’informations si nécessaire) l’attribution de la subvention. Si la demande est jugée recevable,  une notification confirmant l’attribution et le montant de la prime est envoyée.
3. Une entreprise labellisée RGE réalise les travaux et envoie sa facture
4. Une fois la facture reçue, il faut l’ajouter au dossier constitué sur maprimerenov.fr, avec les autres pièces justificatives (ex : RIB)
5. La prime est versée directement sur le compte bancaire renseigné.

La demande doit être déposée avant le démarrage des travaux, sauf exceptions via le site www.maprimerenov.gouv.fr

 

L’Éco-Prêt à Taux Zéro

Egalement appelé éco-PTZ, ce prêt à taux nul permet de financer des travaux de rénovation énergétique dans les logements jusqu’au 31 décembre 2021.

Le dispositif est ouvert aux propriétaires occupants ou bailleurs, y compris en copropriété, aux sociétés civiles non soumises à l’IS (avec au moins 1 personne physique associée). Il n’est pas soumis à des conditions de ressources, mais le logement doit être l’habitation principale, et être achevé depuis plus de 2 ans.

Les travaux visés par le prêt à taux 0 doivent améliorer la performance énergétique du logement (selon critères) et être réalisés par un professionnel RGE.

Quels travaux sont éligibles à l’éco-PTZ?

Les travaux finançables par le dispositif doivent (au choix) :

  • correspondre à au moins une action efficace d’amélioration de la performance énergétique ;
  • permettre d’améliorer la performance énergétique du logement ayant ouvert droit à l’aide du programme «Habiter mieux » de l’Anah;
  • permettre d’améliorer d’au moins 35% la performance énergétique globale du logement, par rapport à la consommation conventionnelle avant travaux ;
  • constituer des travaux de réhabilitation de systèmes d’assainissement non collectifs par des dispositifs ne consommant pas d’énergie et respectant certains critères techniques.

Quelques exemples :

  • Isolation de la totalité de la toiture
  • Ajout d’isolant sur au moins la moitié de la surface des murs donnant sur l’extérieur
  • Isolation des planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ou passage ouvert
  • Remplacement d’au moins la moitié des fenêtres et portes fenêtres en simple vitrage donnant sur l’extérieur
  • Installation ou remplacement d’un système de chauffage
  • Mise en place d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire (ECS) utilisant une source d’énergie renouvelable

Le montant maximal de l’éco-PTZ ne dépend pas de la nature des travaux, mais de la quantité d’actions mises en place.

Pour une seule rénovation , ce sont jusqu’à 10000 euros qui pourront être prêtés : le remplacement de vos fenêtres, par exemple.

Si on ajoute en plus une isolation sous toiture par exemple, le montant du prêt peut monter à 20000 euros. A partir de 3 actions programmées, le prêt ne pourra plus dépasser son montant maximum de 30000 euros.

 

La TVA à taux réduit

Généralement, le taux de TVA appliqué aux travaux de rénovation est de 10%. Cependant, pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique, ce taux est réduit à 5,5%.
Qui peut en bénéficier ?

  • les propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de propriétaires ;
  • les locataires et occupants à titre gratuit ;
  • les sociétés civiles immobilières.

Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans. Il peut être occupé à titre de résidence principale ou secondaire.

Il existe néanmoins de nombreux cas de figure, exceptions et cas particuliers, et nous vous recommandons de consulter le site de l’ADEME pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Pour en savoir plus :

Il existe encore de nombreuses autres dispositifs pour financer des travaux de rénovation énergétique notamment :

  • Le programme «Habiter Mieux » de l’Anah
  • Les aides des fournisseurs d’énergie (dispositif des certificats d’économie d’énergie) : Le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie impose aux fournisseurs d’énergie de promouvoir activement
    les économies d’énergie auprès de leurs clients. Ils proposent en conséquence des accompagnements pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie.
  • Le chèque énergie : d’un montant compris entre 48 et 277€
  • L’exonération de la taxe foncière
  • Les aides des collectivités locales
  • L’aide de votre caisse de retraite
  • Le dispositif Denormandie
  •  Les aides d’Action Logement
  •  Des prêts pour améliorer l’habitat

Toutes les infos sur ces aides sont détaillées sur le site de l’ADEME.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1224

https://www.economie.gouv.fr/cedef/cite-credit-impot-2020

Pour effectuer des simulations d’aides :

https://www.faire.gouv.fr/aides-de-financement/simulaides

https://www.ufme.fr/renover-vos-menuiseries/le-financement-de-la-renovation-des-menuiseries-exterieures

 

Plus d’infos sur le site choisirmafenetre.

 

PVC ou alu : quelle fenêtre choisir ?

Pour vous aider à comprendre et à décider quelle menuiserie est la plus adaptée pour votre logement entre la fenêtre PVC ou aluminium, il est nécessaire de détailler leurs caractéristiques.

En réalité, il est difficile de donner une réponse claire et tranchée à la question : PVC ou alu ?

Le choix et donc la décision dépendent de vos besoins et de vos envies – mais aussi de votre budget ! Nous nous proposons de vous éclairer pour vous permettre de comprendre les avantages de chacun et choisir le matériau le plus adapté !

Il existe de nombreuses options concernant les menuiseries :

  • bois
  • aluminium
  • PVC
  • un mix de plusieurs matériaux (bois/alu par exemple)

Chacune d’entre elles a des propriétés différentes, mais aussi des propres avantages et inconvénients. Ainsi, la meilleure option est de choisir une menuiserie en fonction de l’état de son logement, de son mode de vie, de ses goûts et de son budget.

 

Comment choisir entre une fenêtre en aluminium, en bois ou en PVC

Les fenêtres modernes sont en fait très proches les unes des autres. Elles partagent de nombreux composants en tout point identiques que la menuiserie soit équipé d’un cadre en PVC, en bois ou en Aluminium ou un mix. Les fabricants étant en grande majorité multi-matériaux, les vitrages, joints et quincailleries sont bien souvent les mêmes pour des raisons d’industrialisation des processus de production.

Elles partagent aussi des finitions et des aspects semblables : le PVC imite le bois grâce à des films de décoration semblables à ceux utilisés pour les meubles et les parquets stratifiés, le bois se revêt de laques plastiques blanches, grises, beiges limitant les entretiens et l’aluminium partage avec le PVC des finitions mates, grainés, cuivrés, métalliques grâces aux laques et aux films de finitions.

Côté bâti et aspect, là aussi, il devient bien difficile de faire la différence entre une menuiserie à ouvrant caché en PVC et une menuiserie à ouvrant caché en aluminium.

Les lignes arrondies et droites, les assemblages à 45 ° ou à 90 ° des cadres sont réalisables avec tous les matériaux.

Alors quelles sont les différences entre fenêtres PVC et alu ?

 

PVC, bois ou alu : quelle fenêtre est la plus isolante ?

Les fenêtres constituent un élément important de l’isolation d’un logement. Important, car de vieilles menuiseries peuvent être responsables de 10 à 25 % des déperditions de chaleur selon l’année de construction de votre habitation.

Les performances thermiques des fenêtres se mesurent avec le Uw (U window). Elles dépendent de la performance du vitrage [qui se mesure en Ug (U glass)] et du cadre [qui se mesure en Uf (U frame).

Les surfaces respectives de chacun sont importantes. Dans les grands formats, c’est la performance du vitrage qui est prépondérante car il représente la plus grande surface de la baie.

Ainsi les coulissants en alu qui présentent un profilé très fin atteignent de bonnes performances thermiques proches des 1.4 W /m².K

Mais ils sont aussi de plus en plus concurrencés par les coulissants en PVC dont les profilés deviennent de plus en plus fin.

 

Comment ?

En fait les industriels, appliquent aux menuiseries modernes les recettes qui ont fait le succès du mariage de l’aluminium et du PVC : le cadre en PVC se renforce d’acier ou d’aluminium ce qui permet de gagner en rigidité, et les profilés en aluminium embarquent en leur cœur des rupteurs thermiques ou des noyaux en PVC ou en polyamide (un autre thermoplastique).

De ce fait, une menuiserie en aluminium à rupture thermique n’est plus tout à fait une menuiserie aluminium et une menuiserie PVC renforcée n’est plus tout à fait une menuiserie PVC.

Plus la menuiserie PVC va être renforcée avec du métal, moins elle sera isolante et à contrario, plus le cadre en aluminium comportera de barrettes ou un noyau important en thermoplastique, plus il sera isolant.

La surface vitrée est également importante car elle va favoriser les apports énergétiques solaires et lumineux. Ces performances se mesurent avec le Sw pour le facteur solaire et le Tlw pour la transmission lumineuse. En maximisant les apports solaires et lumineux on limite la consommation d’énergie pour chauffer ou éclairer les logements.

Par contre, un point important : ne pas oublier de mettre en place des protections solaires amovibles ! Sinon, on risque la fournaise en été et de dépenser en climatisation ou rafraîchissement ce que l’on aura économisé en hiver.

 

Alors en thermique, PVC ou aluminium ?

L’aluminium est un matériau très conducteur :  la chaleur va donc avoir tendance à s’échapper facilement du logement. De plus, des phénomènes de condensations vont se produire sur les cadres à cause des ponts thermiques.

Donc si votre préférence va vers l’aluminium, il vous faudra choisir des cadres en aluminium avec des noyaux isolants en PVC intégrés (Uf 1.8 à 2,2). De par leur technologie le coût de ces menuiseries est plus élevé que les menuiseries avec profilés tout aluminium.

Il faut aussi savoir que l’offre menuiserie aluminium avec rupture intégrant des triples vitrages est très réduite. Ainsi il est très difficile d’atteindre les performances requises pour les bâtiments passifs

Les fenêtres PVC, quant à elles, bénéficient des grandes qualités isolantes des cadres PVC renforcées par une structure alvéolaire des profilés.

En effet les profilés des fenêtres en PVC sont creux. Et ils ont aussi la particularité d’être assemblés par soudage.

De ce fait lors de leur assemblage par thermo soudure dans les angles, les cadres en PVC enferme l’air qui est une excellent isolant. Comme les parois sont isolantes les échanges thermiques n’existent pas ou très peu.

L’étanchéité de la menuiserie est aussi renforcée. Il y a ainsi moins de risques de fuites d’air qu’avec une menuiserie cadre aluminium assemblée mécaniquement.

Ainsi les cadres des menuiseries en PVC atteignent des Uf de 1.2 à 1.6, voire même 0.8 quand ils intègrent des matériaux ou des renforts isolants dans leur chambre centrale à la place de l’air.

Historiquement, les menuiseries PVC avaient tendance à présenter des profilés plus épais que ceux en aluminium ou en bois. Elles étaient aussi toujours renforcées. Cela réduisait la surface vitrée, l’ensoleillement de la maison et la performance

Mais ce n’est plus le cas ! Et pour cela, VEKA a créé la ligne VISION XXL afin de proposer un profilé plus fin, dans de grandes dimensions, et ainsi privilégier les apports solaires et lumineux sans délaisser la performance thermique des cadres et en intégrant facilement des triples vitrages.

Les menuiseries PVC sont ainsi devenues les championnes de l’isolation thermique sans pour autant masquer la vue et réduire les apports gratuits.

Si votre préoccupation principale est l’isolation de votre maison ou appartement, le PVC est donc la meilleure option en termes de performances thermiques.

 

PVC ou alu : quelle fenêtre est la plus design ?

Question esthétique, on pense à l’alu de prime abord. Avec ses profilés fins et ses lignes nettes, sa gamme de couleur, c’est un argument de choix pour ceux qui souhaitent un intérieur moderne et contemporain.

Néanmoins le PVC a cassé son image de “profilés large et peu design” en créant de nouvelles finitions pour proposer des lignes modernes et design,

Avec des aspects métalliques, des finitions noir mat , gris anthracite lisse ou grainé, rouge basque et bien sur les finitions aspect bois actuelles, le PVC se pare de multiples possibilités de finition qui lui permettent de répondre à l’ensemble des challenges architecturaux.

En témoigne la ligne VEKA SPECTRAL : ultramat et design, elle ne ressemble pas du tout aux classiques Fenêtres PVC !

Un point important : pour les ouvertures d’aspect traditionnel, le PVC imitation bois se prête mieux à des applications de ferrures à l’ancienne en applique avec des becs de canne ou des boutons olives anciennes sur les embrasures à châssis par exemple. ????

Si votre préoccupation principale est l’esthétique, l’aluminium présente de larges gammes de produits et de coloris mais les nouvelles Fenêtres en PVC couleur sont bien décidées à s’imposer aussi sur le marché des menuiseries design.

Mariez ViSION XXL et SPECTRAL, et vous serez séduits !

 

PVC ou alu : quelle fenêtre est la plus facile à entretenir ?

Vous souhaitez opter pour une fenêtre qui demande peu d’entretien. Bonne nouvelle, c’est le cas pour les 2 matériaux ! Contrairement au bois, qu’il faut repeindre, lasurer ou revernir très régulièrement, le PVC et l’aluminium ne nécessite pas de remise en état.

PVC ou Aluminium, leur durée de vie de référence est la même entre 30 et 50 ans.

Ce n’est pas une durée de vie globale, c’est une durée fonctionnelle estimée, durée pendant laquelle elle sont censées vous apporter un minimum de confort et de protection contre les intempéries.

Il existe des menuiseries PVC qui ont plus de 50 ans ou des fenêtres aluminium à rupture thermique qui ont plus de 40 ans. Avec un entretien régulier elles n’ont rien perdu de leur qualité.

L’entretien est aussi le même.

Pour quelle garde leur éclat et qu’un voile de pollution ou de salissure ne se dépose pas sur vos menuiseries et s’incruste, nettoyer vos menuiseries PVC ou aluminium, 2 fois par an avec de l’eau savonneuse. N’utilisez pas de produits détergents.

En cas de taches persistantes, suivez les recommandations qui sont portées dans le guide d’entretien de vos menuiseries. Vous y trouverez les produits d’entretien ou de réparation compatibles pour corriger les accidents de la vie courante.

Selon les finitions les produits à utiliser peuvent être différents. N’hésitez pas à contacter votre installateur si vous n’avez plus votre guide d’entretien ou si vous avez besoin de conseils.

Tous les 2 ans il est recommandé de procéder à un contrôle d’aspect et de fonctionnement ainsi qu’une lubrification des quincailleries.

Les fenêtres en aluminium sont solides et résistantes aux agressions extérieures (notamment la rouille). Elles ne demandent pas d’entretien particulier.

La fenêtre en PVC a une durée de vie élevée, comprise entre 30 et 40 ans. néanmoins, il peut arriver qu’elle perde son éclat au fil du temps (surtout les modèles d’entrée de gamme) et nécessite alors un nettoyage spécifique.

Si votre préoccupation première est l’entretien, alors les deux produits, s’ils sont de qualité, sauront vous apporter pleine satisfaction.

 

 

A reprendre à partir d’ici

PVC ou alu : quelle fenêtre est la meilleure pour l’environnement ?

L’économie circulaire et la gestion des déchets est cruciale pour la planète. A l’heure où l’écologie devient un véritable enjeu de société, il est important de se préoccuper des matériaux que nous utilisons pour construire notre habitation, en terme de recyclabilité mais aussi d’impact environnemental.

Dans le cadre de la menuiserie la différence essentielle est dans le cadre. Tous les autres composants sont identiques et se recyclent (verre, quincailleries) pourvu qu’ils soient collectés et valorisés dans les unités spécialisées.

Les cadres bois peuvent être réutilisés par exemple dans la confection de meubles design sous forme de panneaux de particules ou être incinérés pour produire de l’énergie si les traitements de surfaces le permettent.

L’aluminium est également un matériau qui se collecte et se recycle bien ce qui en fait une bonne option sur le plan de l’impact environnemental. Effectivement son prix élevé fait qu’il y a un fort intérêt à lui donner une seconde vie. La production initiale de l’aluminium est aussi très énergivore et fut par le passé très polluante. Aujourd’hui en Europe, les normes environnementales ont limité fortement cet impact.

Même si les performances thermiques des cadres aluminium sont souvent moindres par rapport aux autres matériaux, en investissant dans des fenêtres équipées de rupteurs de ponts thermiques, on parvient, grâce aux économies d’énergies réalisées à l’usage, à un bon bilan environnemental.

Enfin, contrairement aux idées reçues, la fenêtre en PVC est une bonne élève en matière d’écologie. Sa production est très peu énergivore, sa légèreté à un impact non négligeable sur les transports et ses performances en terme d’isolation permettent de réaliser tout au long de son cycle de vie de fortes économies d’énergie.

De plus en étant très isolante elle permet de réduire fortement les consommations en énergie de chauffage et de climatisation des bâtiments. Des économies indirectes mais qui pèsent dans le bilan environnemental final.

Les cadres de menuiseries PVC et aluminium ne nécessitant quasiment aucun entretien il n’y a quasiment aucun impact en maintenance. Les cadres de menuiseries PVC sont entièrement recyclables et le PVC régénéré est totalement utilisable pour fabriquer de nouvelles menuiseries. Ainsi le PVC pour menuiserie fonctionne aujourd’hui de plus en plus en boucle fermée. Le PVC, en réutilisant ses propres déchets et chutes de production, fait fonctionner à plein régime l’économie circulaire.

Difficile donc de départager ces 2 matériaux sur ce point.

Plus d’infos sur le recyclage par type de matériau sur le site de l’UFME.

PVC ou alu : quelle fenêtre est la moins chère ?

Les prix des fenêtres alu ou PVC varient selon:

  • les dimensions (classiques ou sur-mesure)
  • le type d’ouverture
  • le coloris/la finition
  • la présence d’options (rupteur de pont thermique, par exemple)

L’aluminium et les bois de qualité menuiserie, comme le chêne, sont des matériaux coûteux.

Avec l’introduction en leur cœur des rupteurs thermiques ou des noyaux en PVC ou en polyamide, le coût des cadres en aluminium à diminué en prix et gagné en performance thermique. Même si elle reste aujourd’hui la plus chère du marché (source TBC) la menuiserie en Aluminium est devenue ces dernières années un peu plus abordables à l’achat.

Il ne faut pas s’en cacher, le PVC est un matériau très compétitif. Et en plus, il est soudable et collable, ce qui fait que l’assemblage des menuiseries est très facile et très performant. Ainsi la production de cadres PVC est très optimisée et très rapide. Elle est aussi de ce fait très industrialisée ce qui réduit encore les coûts.

Du fait de son faible poids, la fenêtre en PVC est très adaptée à la pose en rénovation comme en neuf avec des cadres spécifiques facile à manipuler et à poser et cela peut se ressentir positivement sur le coût de la pose. Sa conception lui permet aussi d’intégrer très facilement des triples vitrages, qui permettent de plus grandes économies d’énergies à l’usage.

Lors de la comparaison des tarifs des fenêtres alu/PVC ou bois, tenez compte également de l’absence d’entretien des menuiseries en PVC et en aluminium. A la longue, l’application de vernis et peintures s’avère coûteux tant sur le plan monétaire qu’environnemental.

A l’achat comme à l’usage les menuiseries PVC actuelles détiennent le meilleur rapport qualité-prix et sont les plus abordables

Si votre préoccupation première est le prix et les économies d’énergies, alors la meilleure option est certainement la fenêtre PVC qui est la plus abordable du marché.

 

Alors, bilan :  fenêtre PVC, bois ou alu ?

Cet article vous a-t-il aidé à y voir plus clair pour vous décider ?

Les avantages des fenêtres PVC, bois ou alu sont très proches; c’est donc difficile d’apporter une réponse unique, tout dépend de vos goûts et de vos capacités financières.

Les menuiseries en aluminium sont préconisées pour les bureaux, les maisons contemporaines à grandes ouvertures, notamment les coulissants. Et si vous ne voulez pas faire trop de dépenses en énergie pour vous chauffer ou vous climatiser, cela passe forcément par des cadres avec ruptures thermiques. Le budget peut être conséquent.

Le bois est le matériau historique des menuiseries. Il vous demandera de l’entretien et du soin. Privilégiez les bois locaux, chêne & pin et les traitements sans impact sur l’environnement pour une vraie démarche écologique. Les menuiseries bois sont en moyenne entre 10 et 20 % moins cher qu’une menuiserie aluminium.

La fenêtre PVC est de son côté la fenêtre la plus choisie par les particuliers qui rénovent leur logement et changent les fenêtres et les constructeurs de logements et de maisons individuelles. Avec 60 % de part de marché au global, c’est une fenêtre avec un très bon rapport qualité-prix et de très bonnes performances en terme d’isolation. Elle est facile à poser. Elle est donc à privilégier, si vous souhaitez investir dans un produit durable et rester raisonnable dans votre budget travaux : entre 20 et 35 % de moins qu’en aluminium.

Cela n’est pas négligeable et permet aussi de compléter ces travaux par d’autres actions, pour encore plus de performances, comme le changement des volets, la mise en place de protection solaires, l’isolation des murs ou l’installation d’un programmateur de chauffage

Car en matière d’isolation, il faut considérer la performance du bâtiment dans son ensemble

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi choisir entre une fenêtre en aluminium et en PVC

Le PVC (Polychlorure de Vinyle) est composé de sel (57%) et de pétrole (43%). Les fenêtres en PVC sont disponibles dans de nombreux coloris et sont naturellement isolantes. De plus, les fenêtres PVC sont souvent moins chères.

L’aluminium, quant à lui, est composé de sodium et de magnésium. La fenêtre en aluminium est une fenêtre esthétique et très résistante aux agressions extérieures car elle ne rouille pas.

Quelles sont les différences entre fenêtres PVC et alu ?

 

PVC ou alu : quelle fenêtre est la plus isolante ?

Les fenêtres constituent un élément important de l’isolation d’un logement. Important, car de vieilles menuiseries peuvent être responsables de 10 à 15 % des pertes de chaleur.

Les performances des fenêtres (Uw) dépendent du type de vitrage et du cadre. Les fenêtres alu présentent un profilé très fin. La surface vitrée est donc plus importante et permet ainsi de bénéficier de bons apports solaires.

En revanche, l’aluminium est un matériau très conducteur :  la chaleur va donc avoir tendance à s’échapper facilement du logement. Pour remédier à ce problème, les fabricants ajoutent des rupteurs de ponts thermiques dans la fenêtre, mais ce dispositif fait augmenter le prix de la menuiserie.

Les fenêtres PVC, quant à elles, sont des fenêtres naturellement isolantes. Néanmoins, les menuiseries PVC ont tendance à présenter des profilés plus épais que ceux en aluminium. Cela réduit la surface vitrée et l’ensoleillement de la maison.  Pour cela, VEKA a crée la gamme VISION XXL pour proposer un profilé plus fin, dans de grandes dimensions et ainsi privilégier les apports solaires

Si votre préoccupation principale est l’isolation de votre maison ou appartement, le PVC est la meilleure option en termes de performances thermiques.

 

PVC ou alu : quelle fenêtre est la plus design ?

Question esthétique, on pense à l’alu de prime abord. Avec ses profilés fins et ses lignes nettes, c’est un argument de choix pour ceux qui souhaitent un intérieur moderne et contemporain.

Néanmoins le PVC essaye de casser son image de “profilés large et peu design” en créant de nouvelles finitions pour proposer des lignes modernes et design, en témoigne la ligne VEKA SPECTRAL : ultramat et design, elle ne ressemble pas aux classiques PVC !

Un point important : pour les ouvertures d’aspect traditionnel, le PVC se prête mieux à des applications de ferrures anciennes sur les embrasures à châssis par exemple.

Si votre préoccupation principale est l’esthétique, l’aluminium présente de larges gammes de produits mais le PVC commence aussi à s’imposer sur le marché des menuiseries design.

 

PVC ou alu : quelle fenêtre est la plus facile à entretenir ?

Vous souhaitez opter pour une fenêtre qui demande peu d’entretien. Bonne nouvelle, c’est le cas pour les 2 matériaux ! Contrairement au bois, qu’il faut repeindre ou revernir tous les 10 ans environ, le PVC et l’aluminium ne nécessite pas de remise en état.

Les fenêtres en aluminium sont solides et résistantes aux agressions extérieures (notamment la rouille). Elles ne demandent pas d’entretien particulier.

La fenêtre en PVC a une durée de vie élevée, comprise entre 20 et 40 ans. néanmoins, il peut arriver qu’elle perde son éclat au fil du temps (surtout les modèles d’entrée de gamme) et nécessite alors un nettoyage spécifique.

Si votre préoccupation première est l’entretien, alors la meilleure option est certainement la fenêtre aluminium qui ne demande absolument aucun entretien.

 

PVC ou alu : quelle fenêtre est la meilleure pour l’environnement ?

L’économie circulaire et la gestion des déchets est cruciale pour la planète. A l’heure où l’écologie devient un véritable enjeu de société, il est important de se préoccuper des matériaux que nous utilisons pour construire notre habitation, en terme de recyclabilité mais aussi d’impact environnemental.

La  fenêtre alu présente l’avantage d’être une fenêtre solide : sa durée de vie est donc importante. L’aluminium est également un matériau qui se recycle bien ce qui en fait une bonne option sur le plan de l’impact environnemental. Néanmoins, ses performances thermiques sont souvent moindres par rapport aux autres matériaux et nécessite d’investir dans des fenêtres équipées de rupteurs de ponts thermiques.

Enfin, contrairement aux idées reçues, la fenêtre en PVC est une bonne élève en matière d’écologie. Les menuiseries PVC sont presque entièrement recyclables et le PVC régénéré sert le plus souvent à refabriquer de nouvelles menuiseries. Ses performances en terme d’isolation permettent aussi de réduire les pertes énergétiques.

Difficile de départager les 2 matériaux sur ce point, même si le PVC, en réutilisant ses propres déchets et chutes de production, fait fonctionner à plein régime l’économie circulaire.

Plus d’infos sur le recyclage par type de matériau sur le site du Moniteur.

 

PVC ou alu : quelle fenêtre est la moins chère ?

Les prix des fenêtres alu ou PVC varient selon:

  • les dimensions (classiques ou sur-mesure)
  • le type d’ouverture
  • le coloris/la finition
  • la présence d’options (rupteur de pont thermique, par exemple)

La fenêtre PVC est généralement moins chère à l’achat que la fenêtre en aluminium. Du fait de son poids, la fenêtre en aluminium est souvent plus difficile à manipuler et à poser et cela peut se ressentir sur le coût de la pose.

Cependant, lors de la comparaison des tarifs des fenêtres alu ou PVC, tenez compte également de la longévité plus importante de la menuiserie en aluminium.

Si votre préoccupation première est le prix, alors la meilleure option est certainement la fenêtre PVC qui est la plus abordable du marché.

 

Alors, bilan :  fenêtre PVC ou alu ?

Cet article vous a t-il aidé à y voir plus clair pour vous décider ?

Les avantages des fenêtres PVC ou alu sont différents; c’est donc difficile d’apporter une réponse unique, tout dépend de votre situation.

La fenêtre aluminium est également particulièrement adaptée pour les villas de bord de mer ou les chalets à la montagne, du fait de sa grande résistance aux intempéries. Les menuiseries en alu sont préconisées pour les maisons contemporaines à grandes ouvertures, mais aussi pour les maisons traditionnelles. Le budget peut être conséquent.

La fenêtre PVC est de son coté la fenêtre la plus choisie par les particuliers qui rénovent leur logement et changent les fenêtres. En effet, c’est une fenêtre avec un bon rapport qualité-prix et de bonnes performances en terme d’isolation.Elle est donc à privilégier, si votre budget travaux est réduit.